Suivant nombreuses discussions avec de nouveaux clients, il m’a apparu important de rappeler les faits concernant la technologie Flash.

Flash… Cette technologie aussi vieille qu’internet a été inventée par Adobe dans les années 1990 et s’est développée rapidement, au point de devenir dans les années 2000 une des technologies les plus utilisées pour la conception de sites internet. De nombreuses agences web ont misé sur cette technologie en proposant des services à base de technologie flash player. Malheureusement, cette invention n’a pas bien évolué avec son temps, et a vite commencé a présenter plus d’inconvénients que d’avantages.

Une animation-prison

Il faut tout d’abord s’intéresser à la structure pour en comprendre les méfaits: Flash n’est autre qu’une animation, enfermée entre quatre délimitations et impénétrable pour les moteurs de recherche. Du fait de l’illisibilité des caractères (qui sont en fait plus des images que des lettres), Google et autres ne savent rien de ce que contient réellement votre site web! Pour ces derniers, votre site n’est qu’un nom de domaine avec une animation quelconque dessus. Un recoin sombre et illisible.

Le cauchemar du référenceur

Du fait de sa nature, un site flash ne pourra pas être bien référencé sur les moteurs de recherche. Point. Et c’est d’autant plus vrai que la technologie évolue à grands pas et que Google met constamment son alogithme à jour pour délaisser ce genre de sites et favoriser les sites compatibles mobiles.

  • A partir du moment où les moteurs de recherche ne détectent pas le contenu d’un site internet, il n’affichera pas le site internet dans sa liste de résultats pour un bon nombre de mots clés, même si votre site correspond à ces mots clé.
  • Il va de même pour le référencement via l’URL: les moteurs de recherche accordent une haute importance aux mots situés dans la barre d’URL ainsi qu’aux mots présents dans les menus et sous menus (exemple: lorsque vous accédez à ma page d’offre pour la création d’un site internet: https://hotel-webdesign.com/services/creation-site-internet/ celle ci dévoile clairement les mots « creation » « site » et « internet » dans l’URL, ce qui aide Google à comprendre le contenu associé.) Hors, un site flash ne sera disponible que sous une seule et unique URL. Impossible donc de sauvegarder une page en particulier sur le site, de la voir dans l’historique ou de la faire référencer.
  • Les éléments tels qu’une éventuelle version traduite du site et liens vers les réseaux sociaux ne sont pas évoqués de manière optimale sur un site Flash, ce qui augmente encore le risque de non-indexation.

Adieu visiteurs bas débit et utilisateurs de mobiles

  • Flash player est un plugin, qui n’est malheureusement pas disponible avec tous les navigateurs web. Pour certaines personnes, comme les utilisateurs de mobile, le site n’est tout simplement pas affichable en l’état, à part s’il une version mobile indépendante à été créée en parallèle.
  • L’animation Flash doit impérativement se charger dans le navigateur avant d’être consultée. Pour un utilisateur d’internet à bas débit, cela peut vouloir dire plusieurs dizaines de secondes de chargement, plus que ce qu’il ne faut pour qu’il se tourne vers un autre site web. Le site sera également bien plus volumineux qu’un site Worpdress pour un contenu similaire.
  • Enfin, cette technologie est de moins en moins mise à jour par l’entreprise mère (Adobe), ce qui représente un risque non négligeable pour la sécurité du site web

 

N’hésitez pas à consulter également ma page de conseils sur le emarketing hotelier

Vous pouvez autrement nous contacter via le formulaire

2019

En 2019, les sites internet utilisant Flash Player arrêteront définitivement de fonctionner.

80

De 2014 à 2018, l’usage de flash player a été réduit de 80% sur la toile.